L’Intégration Économique En Afrique Centrale: État Des Lieux, Forces, Faiblesses, Problèmes Et Perspectives (Economic Integration in Central Africa: State of the Places, Strengths, Weaknesses, Problems and Prospects)

Professor Kelly Kingsly

Independent; Copperstone University ; Charisma university

Date Written: October 26, 2016

Abstract

French Abstract: L’importance de la coopération et de l’intégration économique régionale pour accélérer et renforcer le développement économique et social est reconnue depuis longtemps par les intellectuels et les dirigeants africains. L’unité, la coopération et l’intégration de l’Afrique ont été de tout temps des objectifs pour de nombreux responsables africains comme George Patmore, W. E. B. Dubois ou Marcus Garvey, ainsi que pour des nationalistes africains comme Kwane Nkrumah qui, dans son livre Africa Must Unite, préconisait déjà l’unité africaine. Cet objectif d’intégration est donc profondément ancré dans l’histoire de l’Afrique, même si, comme dans d’autres régions, la priorité a été initialement de s’assurer un poids et une autorité politiques accrus sur la scène internationale. Mais au fur et à mesure que les défis de la mondialisation et de l’interdépendance se sont imposés aux pays de la région, avec le risque d’une marginalisation du continent africain, cet objectif d’intégration est redevenu prioritaire. L’Organisation de l’Unité africaine (OUA) a été établie en 1963 pour intégrer économiquement les pays d’Afrique, régler les conflits dans les pays africains et entre ces pays, promouvoir le développement et améliorer le niveau de vie des populations (Olubomehin et Kawonishe, 2004). Plusieurs groupements sous-régionaux africains ont été formés par la suite.

En juin 1991, le Traité d’Abuja, qui prévoyait la création d’une communauté économique africaine à l’échelle du continent d’ici à 2027, a été signé. La formation d’arrangements régionaux de coopération économique permet de jeter les bases de la communauté économique africaine envisagée. Le régionalisme en Afrique répond à deux nécessités. La première était de renforcer l’unité politique au niveau sous – régional et panafricain. La seconde consistait à promouvoir la croissance économique et le développement des sous ensemble. Le régionalisme, en particulier pour une intégration des marchés au niveau régional, était un moyen d’aider les pays africains à surmonter les problèmes structurels auxquels ils étaient confrontés.

Le concept paper avance qu’une intégration intra-africaine renforcée est indispensable pour le développement. On a le sentiment que les initiatives régionales prises dans le passé en Afrique en général et dans la sous-région, axées surtout sur des aspects politiques, n’avaient pas beaucoup contribué à améliorer la situation économique des parties prenantes ni à leur assurer une croissance durable. De ce fait, le concept paper entends montrer que l’intégration régionale, à condition d’être conçue et appliquée dans le cadre d’une stratégie de développement plus vaste visant à promouvoir la diversification économique, les mutations structurelles et le développement technologique, pouvait renforcer les capacités productives des pays de l’Afrique Centrale, permettre des économies d’échelle, améliorer la compétitivité et servir à ces pays de tremplin pour participer de manière effective à l’économie mondiale. Plus spécifiquement, le concept paper vise à se focaliser sur l’intégration économique en Afrique centrale: état des lieux, forces, faiblesses, problèmes et perspectives: Comment consolider les avancées de l’intégration régionale économique et politique en Afrique centrale et mieux gérer son impact sur la sécurité humaine. A la fin du papier, on aura défini des stratégies détaillant comment passer en revue les progrès réalisés et les obstacles à l’intégration économique en Afrique centrale, identifier et explorer les possibilités ainsi que les opportunités de relance du processus.

La première partie de ce concept paper aborde l’état d’avancement du processus d’intégration en Afrique Centrale. La seconde section discute la justification de l’intégration économique en Afrique centrale. La troisième partie développe les problèmes à l’intégration de l’Afrique Centrale, alors que la quatrième partie s’oriente sur les implications des nuisances à l’intégration. La cinquième section s’attèlera sur le renforcement de l’intégration sous-régionale: Quelques Perspectives.

English Abstract: The importance of regional economic cooperation and integration to accelerate , strengthen economic and social development has long been recognized by African intellectuals and leaders. Africa’s unity, cooperation and integration have always been goals for many African leaders like George Patmore, WEB Dubois or Marcus Garvey, as well as African nationalists like Kwane Nkrumah who, in his book Africa Must Unite, already advocated African unity. This integration goal is therefore deeply rooted in the history of Africa, even though, as in other regions, the priority was initially to gain greater political weight and authority on the international scene. But as the challenges of globalization and interdependence have imposed themselves on the countries of the region, with the risk of marginalization of the African continent, this goal of integration has once again become a priority. The Organization of African Unity (OAU) was established in 1963 to economically integrate African countries, settle conflicts in and between African countries, promote development and improve the standard of living of the people (Olubomehin and Kawonishe, 2004). Several African subregional groupings were subsequently formed.

In June 1991, the Abuja Treaty, which provided for the establishment of a continent-wide African economic community by 2027, was signed. The formation of regional economic cooperation arrangements provides the basis for the proposed African Economic Community. Regionalism in Africa meets two needs. The first was to strengthen political unity at the subregional and pan – African level. The second was to promote economic growth and subset development. Regionalism, particularly for regional market integration, was one way to help African countries overcome the structural problems they were facing.

The concept paper argues that stronger intra-African integration is essential for development. There is a sense that past regional initiatives in Africa in general and in the subregion, largely focused on political aspects, have not done much to improve the economic situation of the stakeholders or to ensure their sustainable growth. As a result, the concept paper aims to show that regional integration, if conceived and applied as part of a broader development strategy to promote economic diversification, structural change and technological development, could significantly contribute to strengthen the productive capacities of the countries of Central Africa, to allow economies of scale, to improve competitiveness and to serve as a stepping stone for these countries to participate effectively in the world economy. More specifically, the concept paper aims to focus on economic integration in Central Africa: state of play, strengths, weaknesses, problems and perspectives: How to consolidate the progress of regional economic and political integration in Central Africa and better manage its impact on human security. At the end of the paper, strategies will be developed detailing how to review progress and obstacles to economic integration in Central Africa, identify and explore opportunities and opportunities for revitalizing the process.

The first part of this concept paper discusses the state of play of the integration process in Central Africa. The second section discusses the rationale for economic integration in Central Africa. The third part focuses on the integration problems of Central Africa, while the fourth part focuses on the implications of nuisances for integration. The fifth section will focus on strengthening sub-regional integration: Some Perspectives.

Note: Downloadable document is in French.

Suggested Citation: Kingsly, Professor kelly, L’Intégration Économique En Afrique Centrale: État Des Lieux, Forces, Faiblesses, Problèmes Et Perspectives (Economic Integration in Central Africa: State of the Places, Strengths, Weaknesses, Problems and Prospects) (October 26, 2016). Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=2859610

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *